Le palladium, seul vainqueur de la baisse du prix du pétrole

Publié le 26 janvier 2015

Le palladium fait partie de métaux précieux et il possède la particularité de se trouver en très petites quantités. Beaucoup plus rare que l‘or, son cours a toujours été assez élevé. Loin de déstabiliser ce cours en hausse, la chute du baril de pétrole lui est au contraire profitable.

Un métal indispensable dans l’automobile

palladiumLe palladium est actuellement utilisé pour créer les pots catalytiques des véhicules. Permettant une meilleure performance que les autres métaux, le palladium est en déficit avec une production beaucoup plus faible que la demande. Cette situation a pour effet de faire grimper son prix pour arriver à des valeurs record. La baisse du prix de pétrole ne va pas pour autant faire fléchir ce métal qui s’affiche comme l’un des seuls à connaître un marché en tension permanente.

Des facteurs qui font gonfler les prix

palladiumLe palladium poursuit sa hausse notamment à cause du ralentissement de la production de la part de la Russie et de l’Afrique du Sud. Les autres producteurs ne sont pas en mesure de produire une quantité suffisante pour satisfaire les acheteurs.

Le dollar qui résiste actuellement à la pression de l’or noir pourrait bien entamer une descente si la situation venait à s’installer sur le long terme. Le palladium a donc de beaux jours devant lui, à moins que les constructeurs ne décident de miser sur le platine, moins cher, et qui peut permettre l’élaboration de pots catalytiques de qualité.