La manipulation du prix des métaux précieux

Publié le 2 juillet 2013

Pourquoi cette manipulation est-elle possible?

La manipulation du prix des métaux précieux, au premier rang desquels se trouve l’or, est possible grâce aux investissements massifs dans l’or-papier. Si les acquéreurs de cette sorte de bien cessaient leurs achats, alors les prix de l’or-papier et de l’argent-papier s’effondreraient immédiatement, se déconnectant de ceux des métaux physiques constituant seuls les vraies valeurs refuges.

Cette bulle spéculative une fois explosée, les banques centrales et les organismes gouvernementaux seraient forcés de réajuster les devises à des valeurs correspondant davantage à l’équilibre d’offre et de demande des métaux précieux, plus en phase avec leur valeur réelle.

Manipulation du cours de l'or

Une situation amenée à durer mais peut-être pas inéluctable

Du prix des métaux précieux dépend directement la valeur des devises et la confiance qu’on leur porte, d’où l’intérêt des gouvernements à manipuler les cours, en particulier celui du dollar dont la solidité s’évalue à travers l’once d’or libellée en cette monnaie. Les forces qui s’appliquent à la pérennisation d’une telle situation sont donc puissantes.

La balle est dans le camp des investisseurs: eux seuls peuvent se détourner d’un positionnement peu intéressant et risqué, surtout à long terme. Sinon un effondrement des contrats à terme établis au sein de la COMEX, où se négocie notamment les métaux précieux, peut aussi sonner le glas de cette manipulation dangereuse pour les investisseurs.

Chute du cours de l'or

Les risques et les conséquences possibles

Le premier risque concerne donc les investisseurs positionnés sur des actifs sous-jacents métalliques. Comme la valeur fiduciaire de l’or est très supérieure à celle effectivement stockée et en flux, le cours spot des métaux précieux est largement sous-évalué, puisque n’y sont pas pris en compte les pénuries et les délais qui affectent par exemple les livraisons à destination des clients de la COMEX.

Si les dépositaires demandaient simultanément une partie, même faible, des métaux précieux déposés, il serait impossible à cette institution de rembourser les souscripteurs, les dépôts en dur étant inférieurs de beaucoup aux valeurs fiduciaires censées les représenter.
Manipulation

Intérêt d’un retour au jeu de l’offre et de la demande

La fin de la manipulation conduirait à une évaluation plus juste de tous les capitaux indexés de près ou de loin sur leur taux de change avec les matières précieuses. Elle signerait surtout la mort de l’emprise des gouvernements sur ce qui doit être l’une des principales marques de souveraineté des peuples: l’évaluation saine des devises nationales et des richesses effectives qu’elles incarnent.