Licenciements en série suite à la baisse des cours des métaux

Publié le 22 août 2015

Les propriétaires des mines ont attendu plusieurs semaines, voire mois, avant de se rendre compte que le cours des métaux ne repartirait que faiblement vers le haut. Le ralentissement de la croissance chinoise et la chute des prix du pétrole ont bouleversé ce marché. Pour rester bénéficiaires, les licenciements se multiplient.

Les premiers miniers mondiaux concernés

gold-silver-bullionRio Tinto et Anglo American ont annoncé qu’un grand nombre de licenciements auraient lieu. Etant donné que de la main-d’œuvre avait été embauchée pour faire face à la montée des commandes et des gains, la situation inverse va forcément mener au comportement inverse.

Avec plus de 30% de pertes enregistrées sur certaines filières, des mesures sont indispensables pour garantir le maintien des mines sur le long terme. De nombreuses affaires de ce type devraient donc être connues dans les prochains mois.

Plusieurs milliers d’emplois menacés

lingot d'orAnglo American annoncé une suppression de 6000 emplois dans les prochaines semaines. Sachant qu’il s’agit du cinquième groupe mondial, les petits propriétaires de mines pourraient connaître des fermetures et un licenciement total. Rio Tinto qui possède des mines à travers le monde a affirmé qu’une réflexion sur les effectifs devait être faite.

Il est certain que le cours des métaux et l’absence de changement à long terme doit pousser à chercher les moyens de conserver ses sites tout en réduisant les pertes. Ce domaine est donc en passe de connaître de nouvelles transformations pour une meilleure rentabilité d’ensemble.