Guide du Fer : tout savoir sur ce métal populaire

Considéré comme un métal de transition, le fer est un élément complexe à multiple usage. Dans le monde de la chimie, il comporte le symbole Fe avec le numéro 26 qui le classe dans la catégorie des atomes. Ce métal montre une certaine ressemblance, du point de vue caractère, avec le nickel, le cobalt, l’osimium ainsi que le ruthénium. Le noyau des planètes, y compris la Terre, comporte du fer. Il est également en abondance dans les météorites et dans les étoiles géantes rouges.

C’est à cause des quantités très faibles d’éléments en addition qui modifie incontestablement les propriétés mécaniques véritables du fer, car c’est un métal de transition ductile important.  Ainsi, si vous le combiner avec d’autres formes de métal comme l’acier ou le carbone en faisant un traitement thermomécanique, vous remarquerez  une toute autre propriété du fer.

En 2010, les plus grands minerais de fer reconnus qui produisent 2,4 milliards de tonnes sont : la Chine avec 37,5% ; l’Australie avec 17,5% ; le Brésil avec 15,4%, l’Inde avec 10,8%, la Russie avec 4,2% et en bas de la liste l’Ukraine avec 3%. Environ 180 milliards de tonnes, qui produisent 87 milliards de tonnes de fer, est  le nombre estimé qui regroupe les réserves mondiales de minerai de fer.

Comment déterminer « L’âge du fer » ?

L’âge de fer est assez difficile à considérer, car chaque pays a sa propre limite de cette période cruciale. Dans le monde méditerranéen, ce moment a débuté vers 1100 av J.C tandis que dans les pays au nord de l’Europe, l’intervalle s’étend entre 800 à 700 av J.C.

En Afrique, il a commencé qu’à 500 av J.C. Tout de même, tous ses pays ont une définition commune de ce qu’est l’âge de fer. C’est une période chronologique qui est caractérisée par l’utilisation du fer ou de la métallurgie suivant l’âge du bronze.

FerLes historiens et chercheurs classifient ce moment de découverte selon les aires géographiques, ainsi il peut appartenir à la Préhistoire, à la Protohistoire ou à l’Histoire même.Vous vous demandez peut-être d’où vient ce nom mémorable ?

Cette expression est donnée par le célèbre chercheur C.J.Thomsen, un jeune danois, qui eut une certaine intuition avant de classer les antiquités danoises, sur l’emploi successif de l’homme des matériaux en pierre, en bronze et en fer. Officiellement en 1836, il énonça sa théorie dans le « Guide des antiquités nordiques »sur le fait que la préhistoire se divise en trois parties à savoir « l’âge de la pierre », « l’âge du bronze » et « l’âge de fer ».

Cette découverte qui précède la véritable civilisation dans l’histoire, est acceptée à travers toute l’Europe et au Proche-Orient. Cependant, certains pays ont développé des particularités de développement social et technique très tôt, sans même savoir l’âge de fer.

L’exemple le plus courant est la civilisation précolombienne, avant la conquête des espagnoles dans leur pays, connue la métallurgie de l’or et celui du cuivre. Aussi, en Afrique, les autochtones ont sauté l’âge du bronze pour directement vivre celui du fer. Ainsi, vous devez considérer cette période comme étant un simple indice, du point de vue technique, qui influença diverses sociétés et particulièrement l’Europe Continentale. Cette notion n’est ni un stade d’évolution ni une représentation chronologique bien déterminée.

L’âge du fer en Europe Occidentale et Centrale

Cette période aux environ de 800 av J.C est marquée par l’apparition des villes, des Etats ainsi que des techniques et marchandises qui ont circulé partout en Europe. L’âge du fer dans ce coin du monde se subdivise en deux périodes bien distinctes qui sont : le « Hallstatt » oupremier âge du fer et la « Tène » ou second âge du fer. A titre d’exemple, le premier rasoir en bronze a été découvert lors du premier âge du fer, en Acy-Romance.

Les « complexes techno-économiques », par contre, ont éternisé  durant ses deux périodes. En tout, il y a huit complexes qui augmentent et se réduisent selon les circonstances existants. Le complexe atlantique regroupe les îles Britanniques, la France occidentale, le quart nord-ouest de la péninsule Ibérique et le Flandre maritime.

Le complexe lusacien rassemble la Lusace et la Pologne tandis que le complexe nordique associe la Scandinavie et l’Allemagne septentrionale. Le complexe Ibérique est constitué uniquement de la péninsule Ibérique sauf le quart nord-ouest. Le complexe grec regroupe la Grèce, le Balkans méridionaux et le monde égéen. Le complexe carpatique associe le bassin inférieur du Danube, le Carpates orientales et méridionales. Le complexe italique, par contre, rassemble l’Italie, la Slovénie, la Croatie, la Corse et le Bosnie-Herzégovine. Enfin, le complexe nord-alpin, c’est celui de la France orientale, de l’Allemagne méridionale, de la Suisse, de l’Autriche et le Tchéquie.

Le continent africain et la première manipulation du fer

mine-de-fer (1)

Les anciennes traces de métallurgie du fer sur le continent africain remontent au IIIe millénaires av J.C. Les chercheurs ont utilisé le carbone pour confirmer et obtenir la datation exacte de cette théorie. C’est en Egypte que le fer météorique a été attesté pour la première fois au IVe millénaire av J.C. Toujours en Afrique méditerranéenne, les chercheurs ont pu identifier la première technique de métallurgie du fer tout au long du fleuve du Nil  vers l’Afrique subsaharienne en passant par la Nubie.

Dans les alentours de la Tanzanie et du Burundi, la métallurgie du fer a été identifiée vers le IIe millénaire av J.C de même plus au sud c’est-à-dire au Cameroun. Contrairement à l’Europe et au Moyen Orient, l’âge du fer en Afrique subsaharienne et méditerranéenne ne suit pas la chronologie après l’âge de bronze. Juste à l’usage de la pierre, la population africaine a opté directement à la technologie du fer.

L’évolution du travail du fer à travers les siècles qui se suivent

640px-Chaine

La métallurgie reste confidentielle jusqu’au XIIe siècle av J.C, une date marquée par le début de « l’âge du fer ». Mais, le fer a été déjà considéré depuis le chalcolithique à cause de la tombée des météorites qui sont composées essentiellement de fer. En Anatolie, les Hittites ont commencé à maitriser le fer autour du XVe siècle av J.C. Petit à petit cette même technique a été adoptée par les personnes qui vivent à Uttar Pradesh, une région qui se situe au Nord de l’Inde.

Les Européens utilisent de bas fourneaux pour raffiner le fer au Moyen Age sans pouvoir fabriquer de fonte bien évidemment. Seule la technique du haut fourneau adoptée par la Chine au milieu du Ve siècle av J.C est capable de produire de la fonte brute par le biais du charbon de bois ou de minerai de fer. C’est après plusieurs milliers d’années que les pays Occidentaux réinventent cette même technique indépendamment.

Les propriétés nucléaires du fer

 Le fer 56 est la séparation naturelle du nickel 56, c’est un isotope très instable. Même si ce noyau de fer possède un nucléon de masse assez légère parce qu’il est considéré comme le plus faible nucléide, cela reste le contraire en ce qui concerne son énergie. Ce dernier est très élevé à cause de la présence du proton en proportion plus élevé que celui du nickel 62. Sachez que le nickel 62 renferme une liaison d’énergie de nucléon élevé.

Le fer détient environ une masse de 45 à 72 d’isotopes connus (28) et six isomères nucléaires. La masse atomique du fer est de 55,845(2) u.Et il possède quatre isotopes stables qui sont : 56Fe54Fe,57Fe et 58Fe. Chacun de ses éléments ont un pourcentage bien déterminé et légèrement radioactif.  Vous devez savoir que le plus stable des radio-isotopes du fer est le 60Fe, ensuite vient le 55Fe, 59Fe,et le 52Fe.

-

Comme vous pouvez le constater, le fer est un élément très abondant dans le monde voire même dans tout l’Univers. Il figure à la 6ème  place des éléments qui constituent la vie. Les concepteurs de bombes nucléaires ou qui veulent tout simplement essayer de créer une fusion nucléaire, utilisent le fer comme un « élément final » après avoir été fusionné avec le silicium.

Le fer est également présent dans la croûte terrestre avec 5% en totalité tandis que dans le noyau terrestre lorsqu’il est en alliage avec le nickel,  il peut atteindre les 35% dans l’ensemble de la masse de la Terre. Le fer est comparable à la masse de l’oxygène, il se trouve juste à la deuxième position, mais il se place à la 4ème  position en ce qui concerne les éléments constitutifs de la croûte terrestre malgré le fait qu’il est en abondant sur toute la Terre. Récemment, les chercheurs supposent que le champ magnétique terrestre serait à l’origine de l’alliance liquide du fer-nickel.

Les propriétés physiques authentiques du fer

 bouton-rond-provencal-diam30-mm-fer-rouille-cire-dubois-L-37-14924_1Le fer est un métal qui présente de nombreux polymorphisme en rapport avec la température où vous l’exposez. Cette allotropie se divise en cinq parties. Lorsque le fer est exposé à une basse température, il forme un solide cristallin dont la structure appelé « ferrite dans l’acier » est en forme de cube centré. La température de Curie peut atteindre les 770°C, mais à une température ambiante, sa dureté s’élève entre 4 à 5 sur l’échelle de Mohs.

Le fer α, fer obtenu dans les conditions normales de température et de pression, possède une propriété ferromagnétique. Sous l’influence d’un champ magnétique, les atomes de ce dernier s’alignent  et cette orientation se conserve même après la disparition de ce champ magnétique. En revanche, le fer bêta ou fer β a une structure plutôt cubique dont la face est centrée. Cet arrangement est obtenu au-dessus du point de Curie (770°C).

A partir de 912°C, le fer se transforme et vous obtenez le fer γ avec une structure cubique à faces centrées appelée « austénite dans l’acier ». Ce nouveau type de fer est paramagnétique. Au-delà de 1400°C, le fer devient un minéral de maille en forme de cube centré connu sous le terme de fer δ. Enfin, à plus de 1600°C, le corps fond. Pour avoir le fer ε avec une structure hexagonale compacte, montez la température jusqu’à 130 kilobars.

Les propriétés chimiques

Si vous êtes étudiant en chimie, sachez que le fer est insoluble dans les bases ainsi que dans l’eau. Mais, il est soluble dans les différents acides. D’une manière naturelle, le fer a une forte ou faible teneur en nickel, car c’est un élément présenté sous forme d’alliage. Sachez que pour procéder à l’oxydation du métal, le fer doit être associé à de l’oxygène. Peu à peu, il s’oxyde en suivant trois principes fondamentales d’oxyde de fer : l’oxyde ferreux ou l’oxyde de fer II (FeO) ; l’oxyde ferrique ou l’oxyde de fer III (Fe2O3) et l’oxyde magnétique ou l’oxyde de fer II, III (Fe3O4).

640px-Rust

Grâce à un appareil sophistiqué nommé « la spectroscopie Mössbauer », vous pourrez distinguer les différents degrés lors de cette oxydation du fer. En plus de cela, vous pourrez effectuer des analyses concrètes de la quantité de fer utilisée lors de votre expérimentation. En contact avec l’air libre et l’humidité, le fer se corrode et rouille.  Cette surface rouillée est un matériau poreux qui peut nuire jusqu’au cœur de votre matériel en métal, car il est constitué d’oxyhydroxydes ferriques et d’oxydes.

Il y a également en termes de chimie, les ions résultant d’une solution aqueuse. La première valence est l’ion fer (II) ayant le symbole de Fe2+. Ce dernier se présente sous différentes couleurs comme celui de la vert pale lorsque vous faite une dissolution de sel de Mohr. Si le ph est supérieur à 6, alors l’hydroxyde de fer (II) se précipite. La seconde valence est l’ion fer (III) dont le nitrate de fer (II)  est incolore tandis que le chlorure de fer (III) déploie une coloration orangée.

Obligatoirement, ces deux solutions mentionnées ci-dessus doivent avoir un ph inférieur à 2, sinon l’hydroxyde de fer (III) devient peu soluble. En 1951, le premier complexe organométallique isolé a été réalisé. Il est constitué d’un complexe de ferrocène  composé d’un ion fer (II) avec deux autres ions cyclopentadiényles C5H5. Suite à cette découverte, d’autres complexes ont vu le jour, soit dérivés de ce même élément qui est le ferrocène ou une toute autre nature différente.

Comment obtenir une mine de fer ?

 Les mines de fer est une exploitation industrielles d’un minerai de fer qui peut être souterraines ou à ciel ouvert. Quelles sont les procédures à suivre pour extraire le fer du minerai ? Avant de passer dans les hauts fourneaux, le minerai de fer est tout d’abord broyé après avoir été extrait dans la roche faillée. Il y a plusieurs types de minerais de fer exploitable comme celui de l’hématite, la magnétite, la pyrite,etc,….

Sachez que l’environnement d’un gisement de fer est très dangereux malgré les techniques révolutionnaires qui existent déjà en ce moment, il doit être exploité d’une manière tout à fait rationnelle. L’exploitation se fait comme suit, un puits doit être creusé ou une autre ouverture, pour que les ouvriers puissent entrer il faut également creuser deux voies parallèles qui vont servir de tunnel.

cameroun-600x300

Ses voies doivent être obligatoirement raillées afin de faciliter la sortie du minerai qui se fera à l’aide d’un train, de même pour l’acheminement du matériel et des ouvriers.Grâce aux voies principales, les mains d’œuvre pourront creuser d’autres voies secondaires suivant le fil de mine. C’est à partir de ces endroits-là que commencent les chambres d’exploitation espacées de sept à huit mètres l’une de l’autre.

Les bois de pin serviront à soutenir les galeries. Le travail fini, c’est-à-dire lorsqu’il n’y a plus de fer à extraire dans la chambre, le mineur fait le dépilage. Il obstrue les galeries d’une manière très prudente visant à ce que le sol ne s’effondre pas au-dessus de sa tête et que personne ne se rende dans cette chambre déjà vide. L’ouvrier doit avoir un sens d’orientation, car il doit tenir en compte la présence de l’eau s’il y en a à la surface.

mine-de-fer

Cependant, les vrais professionnels dans la matière prévoient toujours de construire une autre voie dans les galeries pour faciliter l’évacuation de l’eau. C’est à l’extérieur que le travail est acheminé, les ouvriers mettent le fer sur une plate-forme appelée carreau de la mine. C’est à cet endroit-là que l’ensemble du minerai est dispersé avant d’être déplacé dans les usines ou stocké dans des accumulateurs.

Comme vous pouvez le constater, le métier des mineurs est particulièrement pénible et dangereux. De même pour tous les autres membres de l’équipe à savoir les manœuvres, les géomètres, les boiseurs, les palefreniers, les wattmans, ils sont toujours en danger constant lorsqu’ils effectuent leur travail. La mine du val de fer à Neuves Maison juste à côté de Nancy, par exemple peut vous exposer les risques à prendre dans ce travail : chutes de bloc de pierre, explosions à retardement, les galeries étroites, etc,….

Qui sont les principaux premiers producteurs de fer au monde ?

Il existe de nombreux pays qui sont classés comme producteur de minerai de fer. Environ 2,95 milliards de tonnes de fer circulent à travers le monde entier en une année seulement. En 2013, un statistique a été publié et met l’Australie en tête de liste avec une production de 609 millions d tonnes de minerai de fer. Ensuite vient le Brésil avec 364 millions de tonnes de minerai de fer en 2013 ; la Chine, en troisième place, qui extrait 269 millions de tonnes de fer.

Chrom_1

L’Inde produit 136 millions de tonnes de fer, un compta enregistrer en 2013 et enfin les minerais de la Russie extrait 102 millions de tonnes dans la même année. Les produits principaux résultant de cette extraction sont les « les fils de fer ». Ce type de matériel est fabriqué à l’aide d’acier doux vraiment malléable. Les informations analogiques ou numériques sur les bandes magnétiques ou disquettes ou encore sur les cassettes audio et vidéo sont fixées  l’aide d’un fer métallique et de ses oxydes.

En ce qui concerne le recyclage du fer, il n’est pas très employé par les industries, car la plupart des métaux basés sur le fer sont tous magnétiques. Ce qui simplifie le triage. Au XXème siècle, ce sont les aciers électriques qui sont plus compétitives vis-à-vis des hauts fourneaux. Les ferrailles ont un faible coût.

Le fer et le corps humain

Comme tout autre oligo-éléments, le fer est indispensable pour le bien être de l’homme mais aussi des végétaux. Dès son plus jeune âge jusqu’à la période de sa vieillesse, un être humain doit avoir un taux équilibré de fer dans son organisme. Le chiffre exact reste très variable étant donné qu’il est différent chez un bébé, une femme, un homme, et une personne âgée. Une carence de fer peut entrainer l’anémie de premier degré jusqu’à l’anémie pernicieuse.

Cependant, un surdosage peut également entrainer des conséquences comme l’hépatite, le cancer ou encore la maladie de Parkinson. Faisant partie des sels minéraux, le fer est indispensable pour le transport de l’oxygène dans le poumon ainsi que dans la formation de globule rouge dans le sang. Par ailleurs, il joue un rôle important dans la fabrication de certaines hormones, de neurotransmetteurs, et nouvelles cellules.

Le fer non héminique ou Fe 3+, contenu dans les végétaux est moins absorbé par rapport au fer héminique Fe2+  présent dans les aliments crus d’origine animale. Sachez que la cuisson de vos aliments doit être à la vapeur s’il s’agit de légumineuse, car si cette procédure est trop longue les fers deviennent moins biodisponible.

La consommation de vitamine C, soit naturellement ou en supplément, permet de favoriser l’absorption de fer à travers les intestins. Ainsi, le fait de mettre du jus de citron sur les aliments riches en fer est une excellente habitude. Si vous consommez trop de thé ou de café, cela peut inhiber l’absorption. Au moins, attendez deux heures après le repas avant de boire du café ou buvez-le une heure en avance avant de consommer votre repas. Selon les chercheurs  de l’INSERM, l’excès de fer dégénère les neurones et entraîne à long terme la maladie de Parkinson.

Les différents types de carence en fer

Il y a trois possibilités de carence en fer qui surgissent dans la vie quotidienne de l’homme. La carence latente, la carence installée et le plus grave est l’anémie. La  carence latente se manifeste sous forme de diminution des réserves, mais qui n’affecte pas le fer fonctionnel (le quart mis en réserve). Le second type atteint les stocks de réserves qui deviennent subitement basse  et la production de globules rouges devient réduite.

timthumb

Sachez que le manque de cet oligo-élément important peut entraîner la baisse d’activité de votre système immunitaire, vous serez donc plus vulnérable aux diverses infections qui règne dans ce monde. Il ne faut tout de même pas faire un excès de fer trop important, car cela peut également engendrer des surcharges. Des lésions peuvent apparaitre au niveau du foie, de myocarde et du pancréas, si vous accumuler une dose excessive.  Le fer atteint vos cellules fonctionnelles et modifie leur fonctionnement habituel.

Chaque complication est différente, cela dépend de l’organe affecté. Si l’excès atteint le pancréas, cela engendre le diabète, pour le foie se sera la cirrhose. Le plus grave d’entre tous est l’insuffisance cardiaque qui se situe au niveau du cœur. Au début, il se manifeste par un battement cardiaque irrégulier puis  à un moment donné votre cœur pourrait arrêter de fonctionner subitement. Le fer anormalement développée au sein de l’intestin produit de l’hémochromatose, une maladie génétique difficile à guérir.

Qui sont les plus susceptibles d’avoir une déficience en fer ?

Les personnes végétariens ou végétaliens ou encore les individus qui suivent un régime particulier peuvent présenter une carence en fer. Comme vous le savez, une alimentation insuffisante peut également entrainer ce manque. Même les personnes qui ont l’habitude de bien se nourrir peuvent avoir ce genre de problème. Ne vous étonnez pas, car le besoin en fer est vital tout au long de la vie d’un être vivant.

Certains patients qui souffrent d’une infection chronique comme celui de Crohn ou la maladie cœliaque peuvent avoir une déficience en fer. Une ablation au niveau de l’intestin peut également être à l’origine d’insuffisance. En règle générale, tout le monde peut être victime d’une carence en fer à commencer par les enfants et adolescents. Ces derniers préfèrent grignoter des aliments gras et trop sucré au lieu de manger régulièrement alors que leur organisme est en pleine croissance et a besoin de nutriment de base pour favoriser leur développement.

anemie-enceinte

Les repas déséquilibrés sont les sources de nombreuses maladies. Arrivée à l’âge de puberté, les jeunes femmes ayant leurs premières règles ont souvent un taux ferrique inférieur. De même pour les personnes qui allaitent et enceinte, les apports en fer sont primordiales. Vous ne le saviez peut être pas mais les sportifs ont besoin, eux aussi, d’une supplémentation en fer.

Particulièrement, les individus qui pratiquent des sports d’endurance comme le foot, le basket, la course,  et les autres sports collectifs qui nécessite un travail musculaire permanent. Avec les modifications physiologiques et l’évolution du régime alimentaire, les personnes âgées sont en majorité victimes de carence en fer. Par conséquent, cela peut entraîner des effets de morbidité sur cette catégorie de personne mais aussi un taux de mortalité élevé. Les vieilles personnes ne dépensent pas trop d’énergie, mais ils ont besoin de plus de vitamines, de minéraux qu’apporte le fer pour vivre.

Selon les statistiques, 50% des français hospitalisés souffrent de dénutrition. Ainsi, c’est la qualité et la quantité des aliments qui compte beaucoup dans le régime alimentaire des personnes âgées. Enfin, les individus qui font un don de sang, peuvent souffrir d’une carence en fer. Faisant une œuvre de charité, la perte de sang doit être obligatoirement compensée en prenant directement des compléments dans une période limitée.

L’anémie, une maladie grave engendrée par le manque de fer

L’anémie est un manque d’hémoglobine ou de globule rouge qui entraine directement la diminution de l’oxygène dans le sang. C’est l’une des conséquences graves qui se manifestent physiquement chez une personne qui présente une importante déficience en fer.

Cette maladie s’explique par la diminution de la quantité de fer dans le sang ainsi les réserves sont épuisées voire même faibles. Elle s’accompagne en général par une fatigue chronique avec la peau qui devient pâle et les muqueuses apparaissent. L’anémie peut affecter toute les catégories de personne y compris les nourrissons et les enfants qui auront un retard de croissance physique et intellectuel. De ce fait, si elle n’est pas traitée à temps, cela peut engendrer des conséquences graves.

Chez les personnes âgées, par contre, les symptômes sont les suivants : mauvaises fonctions cognitives et physiques, une détérioration permanente du bien-être et du moral, le corps devient faible, des vertiges se manifestent et des complications neurologiques surviennent. Il y a différents formes d’anémie qui sont liées aux  vitamines B9, B12 ou anémie pernicieuse et la carence de fer proprement dite ou anémie ferriprive.

Qu’est-ce que l’anémie ferriprive ?

FruitLegume1En général, elle est causée par un faible apport d’aliment en fer. Si vous suivez un régime végétarien  mal équilibré qui manque de fer ou que vous buviez trop de thé, de café et de supplément en calcium, cela peut se transformer en une anémie ferriprive. Ce sont les aliments que vous consommez que vous devez mesurer d’une manière raisonnable. Par exemple, vous devez boire votre tasse de café 30 minutes après votre repas pour assurer la biodisponibilité en fer.

Les pertes sanguines abondantes comme les menstruations et l’accouchement peuvent aussi entrainer l’anémie en fer. De même en cas de grossesse ou de croissance ou encore d’allaitement, si vous minimisez les aliments riches en fer, vous aurez l’anémie ferriprive. Pour y remédier, vous devez manger des nutriments riches en fer et qui favorisent l’absorption cet oligo-élément. Un supplément est également recommandé comme le sulfate ferreux et un complément de vitamine C. Cependant, consultez votre médecin traitant pour diagnostiquer officiellement le genre d’anémie que vous avez avant de consommer des médicaments complémentaires avec le fer.

L’anémie résultant d’une carence en vitamine B9

C’est le manque en folate dans votre régime alimentaire qui entraine souvent ce type d’anémie. Les maladies qui se situent au niveau de l’intestin comme la résection intestinale peut aussi favoriser l’apparition de cette carence. Si vous faites une interaction de médicament comme le méthotrexate et le phénobarbital vous pourrez vous exposer à ce risque. Une hémodialyse à long terme qui entraine une perte considérable de sang, une augmentation de besoins mal considérée sont les causes majeures à cette maladie.

A part le fait de consommer des aliments indispensables pour régulariser votre taux ferrique, vous devez en plus de cela administrer un supplément d’acide folique sous forme de vitamine B9. Pour assurer l’apport suffisant en folate, veuillez consommer des aliments cuits à la vapeur ou des légumes crus, car la chaleur détruit complètement les folates présents dans les aliments.

Sachez que l’apport quotidien recommandé est de 400 µg, si vous êtes enceinte vous devez en consommer 600 µg par jour. Les folates se retrouvent en général dans les abats que ce soit de volailles, de porc ou d’agneau ; dans les haricots de soya ; les légumes verts y compris l’asperge, le brocoli, l’épinard, le chou de Bruxelles, et la laitue romaine ; les noix et les graines : tournesol, noisettes, amandes ; et surtout dans le jus d’orange. Pour être plus sûre, demandez à votre médecin traitant.

L’anémie pernicieuse causée par la carence de vitamine B12

Il est anormal chez un être humain d’avoir une carence en vitamine B12 à moins qu’après des années successives d’apport insuffisant ou encore si la personne a du mal à absorber le fer. En général, cette anémie est le résultat d’un manque de facteur intrinsèque ou FI  au niveau de l’estomac. C’est la protéine responsable de la fabrication des cellules liées à la vitamine B12 qui se trouve dans l’estomac. Cette glycoprotéine, en effet, assure le transporte de cette dernière jusqu’au intestin, lieu où elle saura définitivement absorbée.

En cas de manque de FI, une lésion de l’estomac ou appelé en terme médical une « gastrectomie » peut surgir.  Une absorption déficiente comme la résection iléale, l’allergie au gluten, la pancréatite chronique et la maladie de Crohn mais également les pertes sanguines augmentées en cas de maladie de foie ou d’hémodialyse engendre cette catégorie d’anémie. Sachez que si vous consommez de la colchicine ou de la néomycine ou encore un excès d’alcool, vous serez exposé à un risque d’anémie en carence de vitamine B12.

jardiniere-fer-rouille

Heureusement, contrairement aux autres anémies, celle en carence B12 est la seule à pouvoir être traité par le biais des aliments. Les autres cas sont accompagnés d’injections et de suppléments. Toutefois, si vous avez du mal à trouver les aliments riches en vitamines B12, vous pouvez prendre un supplément mais avec une dose équivalent à l’apport nutritionnel préconisé naturellement. Chez un individu, homme ou femme, âgé de plus de 18 ans, un apport de  2,4 µg est recommandé quotidiennement.

Vous pouvez facilement trouver de la vitamine B12, car elle est produite par des bactéries d’origine animale. La source est tout de même présente dans les produits végétaux, mais elle est de faible quantité voire même insuffisante et incertaine. Si vous êtes végétalien ou végétarien, essayez de consommer beaucoup de boisson à base de soya ou de riz enrichie en B12, prendre de la levure alimentaire comme le Red Star, qui est riche en B12 et consommer des similiviandes ou tout simplement prendre un supplément.

Vous pouvez demander conseiller aux nutritionnistes spécialisés dans votre cas.Pour les personnes normales, qui ne suivent aucun régime alimentaire strict, les abats, les viandes, les fruits de mer, les poissons, les produits laitiers et les œufs sont des sources favorables pour enrichir votre carence en vitamine B12.

En ce qui concerne votre problème d’absorption de fer dans l’intestin, vous pouvez remédier cela en combinant des aliments riches en vitamine C avec les aliments qui contient du fer. La vitamine C sert à transformer le fer non hémique en un liquide plus absorbable pour vos intestins. Pour vous guider, combinez un pain grillé au beurre d’arachide avec du jus d’orange lors de votre petit déjeuner par exemple. En minimum, au cours d’un repas, un être humain doit consommer une dose de 75 mg de vitamine C pour assurer l’absorption de 12% de fer dans l’organisme.

Par ailleurs, vous pouvez aussi trouver sans un repas « carnivore » à base de viande,y compris la volaille et le poisson, une source rapide d’absorption de fer hémique et non hémique.A titre d’illustration, ajouter dans votre plat d’haricots rouges au chili du bœuf haché, cela permet l’assimilation naturelle du fer non hémique présent dans les haricots rouges.

Les médecins recommandent à leur patient victime d’une carence en vitamine B12 de consommer 100 g de palourdes, d’abats ou d’huîtres afin de combler à plus de 10 à 50 fois le besoin journalier de vitamine B12. Le cacao comprenant 12 mg sur les 100 grammes est également un élément utile à base de fer. De même pour le chocolat dont la valeur pour 100 grammes vaut 3 mg environ.

Rester vigilant en surveillant votre taux d’hémoglobine pour éviter le manque de fer

Pour être en bonne santé, vous devez bien équilibré ce que vous mangez quotidiennement particulièrement chez les adolescents en croissance et chez les personnes âgées. Le manque de fer dans l’organisme peut surgir à tout moment. Malheureusement, à l’heure actuelle, il est assez difficile de déterminer la quantité exacte de fer présent dans l’organisme.

Les techniques ne sont pas encore officialisées par les experts. Toutefois, la seule méthode employée par l’OMS est la concentration en hémoglobine sanguine dont le taux normal vaut 130 grammes d’hémoglobine dans un litre de sang pour un homme. Pour les femmes enceintes environ 105g/l et les femmes en générale 120g/l.Ainsi, appliquez dès maintenant les mesures adéquates pour ne pas avoir des conséquences graves à traiter.

Où en est le cours du fer ?

Avec le développement de plusieurs pays émergents, le cours du fer est monté en flèche ces dernières années, une aubaine pour les ferrailleurs qui voient aussi défiler de nombreux revendeurs.

Le prix du fer s’est stabilisé depuis plusieurs années, il varie entre 50 et 100 euros la tonne, bien loin donc derrière le cours du cuivre. Alors qu’on assistait à une hausse au triple entre 2006 et 2007,  le prix du fer tirent vers le bas depuis quelques années à cause de l’abondance de l’offre et du ralentissement de la demande mondiale. En fin mai  2016 le cours du fer s’établit à 59 dollars la tonne, soit 53,01 euros. Au kilo, cela représente 0,053 $ et 0,059 €. Chez le ferrailleur, vous pouvez vendre votre fer à environ  5 et 10 centimes d’euro le kilo.