Arcelormittal : Une nouvelle tentative pour réduire le déficit de ce géant des métaux

Publié le 21 avril 2016

Le groupe qui croule sous l’endettement qui se situe actuellement à plus de 15 milliards de dollars doit trouver un moyen de relever la tête et de voir l’avenir d’une meilleure façon. Une augmentation du capital de l’ordre de 300 millions vient éponger une partie de la dette mais une réflexion plus profonde doit être engagée.

Une crise des métaux très difficile à traverser

Arcelormittal

La baisse des cours des principaux métaux qui sont produits par l’entreprise a eu raison de sa stabilité. Après de longs mois de baisse constante, il était certain que le groupe n’allait pas pouvoir résister aussi longtemps, notamment sur le marché du cuivre. La dette est en partie due à cette situation qui à l’heure actuelle n’a pas encore trouvé de solution.

La reprise du cours du pétrole semble redonner du souffle aux métaux mais pour pouvoir être de nouveau dans une situation financière intéressante, il va falloir opérer aujourd’hui les changements majeurs pour le futur. Une réflexion sur le mode de fonctionnement et la compétitivité est indispensable afin de ne pas reproduire les mêmes erreurs. Arcelormittal doit trouver les moyens de subsister dans toutes situations.

Une position chinoise trop forte

Arcelormittal

Arcelormittal paye aujourd’hui les frais d’avoir cru en une croissance chinoise ininterrompue comme les autres producteurs. Sa nouvelle levée en capital a justement pour but de trouver de nouveaux clients et de parvenir à convaincre sur de nouveaux marchés. La bonne santé financière ne passe que par des cahiers de commandes remplis et les nouveaux pays émergents peuvent être de très bons clients pour l’avenir.

La concurrence du pays asiatique s’est faite beaucoup plus importante que prévu car la Chine affiche des prix moindres, en utilisant parfois des manœuvres anti-concurrentielles. Toujours est-il que le nombre d’acheteurs à se fournir dans le pays est de plus en plus important.

Arcelormittal devra donc de nouveau convaincre en mettant l’accent sur la qualité de sa production contenant davantage de métal pur. Trouver et vanter ses points forts correspond à la nouvelle ligne de conduite.