Quel évènement sera en mesure de rétablir le cours des métaux ?

Publié le 12 mars 2015

Le monde vit une période difficile avec une chute des énergies avec le pétrole en tête et le gaz à sa suite. L’ensemble des matières premières subissent chacune une baisse si importante qu’il est temps de remettre en question les bases connues jusqu’à présent. L’heure n’est plus au questionnement mais à la recherche de nouvelles bases.

Différentes analyses sans solutions

800px-Zinc_fragment_sublimed_and_1cm3_cube-2Depuis que la chute du pétrole s’est amorcée, les spécialistes dans le domaine ne cessent de donner des arguments qui laissent penser que le cours des métaux n’est pas en passe de se modifier dans un avenir proche. Même la Chine qui semblait être la réponse à tous les maux ne semble pas en mesure de solutionner ce problème.

Les regards se sont également tournés vers le dollar qui ne semble pas faiblir et qui ne viendra par porter secours à ce marché. Le cours de chaque métal ne cesse de chuter, de façon rapide pour le cuivre et le zinc ou plus lente pour les métaux qui sont en surplus.

Un espoir dans les pays émergents ?

Pépites de cuivre

Pépites de cuivre

Il ne faut pas oublier que la Chine était il y a seulement quelques années un des pays dit émergents et que sa croissance record lui a permis de devenir rapidement une puissance mondiale. Il sera intéressant de se pencher sur le potentiel des autres pays émergents pour savoir s’ils peuvent constituer un nouveau moteur pour les métaux industriels. L’Inde apparaît comme un pays prometteur, de même que le Brésil.

Les nouveaux pays émergents sont à considérer même si leur capacité de façon individuelle semble moindre par rapport à la Chine ou aux pays qui sont parvenus à une croissance développée.

Néanmoins, en mettant en place des projets permettant leur développement, des pays comme le Mexique, l’Indonésie, le Nigéria et la Turquie pourraient être en mesure de faire une demande de métaux afin de mettre en place les bases de sa nouvelle économie et développer davantage ses infrastructures. Il est donc temps de bien investir pour pouvoir préserver un équilibre.