Comment reconnaître le métal argenté ? Peut-on le vendre ?

Publié le 18 octobre 2013

Le métal argenté, après l’or et l’argent, gagne de la valeur. Il existe dans beaucoup de familles de tels couverts. Des ménagères, des bibelots traînent au fond des placards ou dans les greniers poussiéreux depuis que ces objets sont passés de mode. Mais, la hausse régulière du prix des métaux et de l’argent en particulier, pousse certains industriels à recycler bibelots et couverts inutilisés depuis longtemps.

Qu’est-ce que le métal argenté ?

Service en métal argenté

Il permet de recouvrir d’argent la surface des couverts ou des plats. C’est un revêtement galvanisé. Plongés dans un liquide, les couverts sont recouverts d’argent par un procédé d’électrolyse. Les particules d’argent se fixent sur le métal. Après cette opération, les objets prennent alors l’aspect de l’argent.

Comment reconnaît-on le métal argenté ?

Il a connu un vrai développement au début du XIXème siècle. L’argenture, à cette époque, a été utilisée pour les ménagères mais aussi pour les louches, les gobelets, les plats, saucières et bien d’autres articles d’orfèvrerie comme les chandeliers que vous pouvez encore retrouver dans vos greniers où ils ont été relégués quand l’inox a facilité la vie des ménagères.

Ces objets sont facilement identifiables : ils sont marqués par des poinçons. Les poinçons carrés correspondent à des objets de fabrication française. Les bornes désignent des couverts ou des plats d’origine étrangère. Quant aux chiffres I et II, ils soulignent la qualité des objets. Les objets les plus argentés appartiennent à la catégorie I. Il arrive que le poids d’argent utilisé pour argenter une pièce soit gravé.

Le cours du métal argenté

Plateau en métal argenté gravéC’est le London Metal Exchange qui fixe ce cours. En effet, il est le centre industriel mondial du commerce des métaux. Du lundi ou vendredi, il donne le cours du métal argenté. Il intéresse en particulier les industriels qui ont opté pour le recyclage des métaux.

Au 13 octobre 2013, lors de la publication des prix des métaux, le prix proposé pour un kilo de métal argenté était de 18 euros. Après l’or et l’étain, il intéresse de grands groupes. Le recyclage est aussi une autre façon de concevoir l’industrie en ce début de XXI° siècle.

Pour en savoir plus sur les prix des métaux du jour, et particulièrement le prix de l’étain, ne manquez pas de consulter le site www.metalcash.be.