Polémique sur la production de First Majestic Silver Corp.

Publié le 30 juin 2016

La production d’une mine d’argent réservée par un fabricant d’électronique japonais, les rumeurs et les craintes vont bon train concernant le futur du « métal indispensable »

 

Acheté une mine d’argent, voilà ce qu’un grand fabricant d’électronique japonais a fait il y a quelques semaine. C’est First Majestic Silver Corp, compagnie minière phare au Canada et ailleurs dans le monde cette année, qui a été approchée ? Et c’est toutes les futures productions d’une de ses mines d’argent qui a été réservée par le géant de l’électronique nippon pour les prochaines années à venir. Un geste qui alimente aujourd’hui les rumeurs et les craintes concernant l’avenir et la production mondiale de ce « métal indispensable ». Keith Neumeyer, CEO de First Majestic, s’est exprimé à ce sujet : « pour qu’un fabricant d’électronique se tourne directement vers nous, cela me fait penser que quelque chose est en train de changer sur le marché ». Il va même jusqu’à affirmer que le cours de l’argent pourrait atteindre la somme de 140 dollars l’once dès 2019. Affaire à suivre.

L’argent métal, son cours ne cesse de grimper

top_img

Les spécialistes et analystes, dont Keith Neumeyer cité plus haut, son nombreux à prédire que le prix de l’argent se montera bientôt à 3 chiffres. Une prédiction osée, car bien que le cours ait grimpé de 19 pourcents cette année (allant jusqu’à dépasser l’or en tant que métal précieux le plus performant), une petite baisse a quand même été notée il y a quelques jours : aujourd’hui le cours de l’argent est de 16,26 dollars l’once. Ainsi les prédictions les plus fondées affirment que le prix de l’argent pourrait atteindre les 57 dollars l’once en 2019.

L’argent métal, un « métal indispensable »

TubePackaging

D’après le Silver Institute, groupe industriel basée à Washington, l’argent est un « métal indispensable », avec une valeur qui mérite autant d’importance que celle de l’or. Une affirmation qui se tient, car l’argent est aujourd’hui indispensable pour les soudures et alliages pour brasures,  les batteries… et bien sûr pour l’électronique (écran tactile, puces LED)… mais aussi pour la médecine, la dentisterie, la purification de l’eau, la verrerie, la photographie… voire même pour les réacteurs nucléaires et l’énergie solaire. Et parmi les principaux pays consommateurs de ce métal, on peut citer : les Etats-Unis, le Japon, la Chine, l’Inde, la Corée du Sud, l’Allemagne, le Canada et la Russie.