Le fer : un oligo-élément primordial pour le bien être de l’homme

Publié le 31 mai 2016

Comme tout autre élément qui constitue l’organisme d’un être vivant, le fer est un oligo-élément vital pour le bon fonctionnement des organes présents chez l’homme. Si vous avez une carence en fer, cela entrainera des conséquences graves au niveau de vos cellules. En général, ce sont les pays en voie de développement qui sont victimes d’une insuffisance alimentaire en termes de micronutriments. Mais cela n’empêche pas que les personnes qui vivent dans les pays industrialisés sont aussi exposées à cette déficience. L’anémie est la maladie engendrée par le manque de fer. Elle se manifeste sous plusieurs symptômes reconnaissables extérieurement.

 Qu’est-ce que le fer ?

A part le fait une c’est une matière première très recherchée dans le monde industrielle, le fer est également un oligo-élément fondamentale qui se présente en deux formes dans les aliments que vous consommez quotidiennement. Ces deux formes de fer sont : le fer hémique et le fer non hémique.

La première catégorie se trouve généralement dans la chair des viandes, dans les fruits de mer, dans les abats d’animaux sans oublier les poissons et les volailles. Bref, tout ce qui est question de protéine. Environ 10 à 15% de l’apport totale du fer que vous consommez est classé dans cette catégorie. De ce fait, le taux d’absorption hebdomadaire du fer hémique doit atteindre 20 à 30%.

fer-parle_690x350

Le fer non hémique c’est ce qui se retrouve dans les aliments végétaux notamment les légumes secs dans les œufs, les céréales et dans les produits laitiers. 85% des aliments que vous consommez est constitué de cet élément avec un taux d’absorption de 2 à 5%.Le fer est absorbé au niveau des intestins comme tout autre aliment.

Dans ce même, cet élément est influencé par les tannates, les phytates, les phosphates, les oxalates et certains minéraux comme le zinc, le cuivre, le calcium et le jaune d’œuf, qui ne favorise pas tellement la liquidation dans les intestins. Contrairement à cela, certaines vitamines comme la vitamine C et quelques acides organiques (l’acide lactique et l’acide citrique) favorisent son absorption.

Le taux du fer chez une personne

Essentiel pour l’organisme, le fer joue un rôle primordial dans le transport de l’oxygène vers les globules rouges voire même dans le sang tout entier. L’apport de cet oligo-élément est différent dans chaque individu et cela varie selon l’âge. En effet, chez un bébé de 0 à 6 mois, le taux s’élève à 0,27mg.

Entre 7 à 12 mois, il augmente de 11mg tandis qu’il baisse d’environ 7mg chez un jeune enfant de 3 ans. Un enfant de sexe féminin ou masculin, âgé de 9 à 13 ans doit absorber une quantité de 8mg de fer. Par contre, lorsque ces derniers atteignent la puberté, une fille doit avoir 15mg de fer dans l’organisme tandis qu’un garçon environ 11mg. Tout au long de votre vie, vous devez consommer un apport de fer équilibré pour votre bien être. Une femme entre 19 et 50 ans doit avoir 18 mg de fer en elle et un homme du même âge environ 8 mg.

tableau-fer

Comme vous le savez, lorsqu’une personne vieillie, elle devient très sensible aux diverses maladies, car son organisme s’affaiblie au court du temps. C’est la loi de la nature elle-même. Ainsi, une femme plus de 50 ans doit consommer un taux de 8 mg comme celui des hommes. Par ailleurs, le médecin recommande aux femmes enceintes le triple de ce chiffre (27 mg) pour le bon développement du fœtus mais aussi pour garder la mère en bonne santé.

Selon une statistique de l’OMS ou l’Organisation Mondiale de la Santé, 25% de la population mondiale serait exposée à une carence de fer. Toutefois, si vous faites une prise excessive qui ne correspond pas à la dose létale (200 à 250 mg /kg) de la masse corporelle, des symptômes graves apparaissent comme des douleurs abdominales, des troubles du système cardiaque, nerveux et urinaire, de la fièvre et le plus grave c’est le coma total.

L’alliance indissociable entre l’organisme et le fer

Sachez que l’absorption du fer est modulée en fonction de sa quantité, des besoins de chaque personne, du suc gastrique et du type de fer consommé. Pour maintenir l’équilibre, l’organisme subdivise d’une manière naturelle la quantité de cet élément en trois secteurs : les apports, le stockage et la perte en fer. Un quart de cet oligo-élément entre dans la composition d’enzymes et de la myoglobine tandis que les deux tiers sont obligatoirement présent dans l’hémoglobine.

prise-de-sang1-848x518

Voilà comment l’organisme transforme la consommation de fer dans votre organisme. Le stock est représenté sous forme de ferritine qui est majoritaire et d’hémosidérine, moins mobilisable. En général, le stock se trouve au niveau du foie, de la rate, de la moelle osseuse et des muqueuses Intestinales. C’est la transferrine qui transporte le fer dans le sang où il sera utilisé directement ou stocké. L’explication scientifique de la nécessité de fer est la suivante. Si vous respirez encore et que vous avez un nouveau souffle de vie chaque matin, cela est le résultat de l’association du fer avec le reste de vos organes à l’intérieur.

Selon les scientifiques, il y a respectivement 1 à 4 atomes de fer qui est observé dans la myoglobine ainsi que l’hémoglobine. Ces atomes fixent indissociablement l’oxygène qui assure votre survie. C’est le fer qui garantit le transport du souffle de vie dans les poumons jusqu’au niveau des tissus. Il garde également une quantité de réserve dans l’organisme en cas de besoin.

Cependant, ce stockage n’est pas permanent mais de courte durée en s’adaptant à la demande de chacun. L’oxygène lié à la myoglobine va directement dans les muscles lorsque vous faites travailler ces derniers. L’oxygène lié à l’hémoglobine, par contre, se libère naturellement lorsque le sang circule dans les tissus.

fer_oligoelement-690x460

Par ailleurs, comme il joue un rôle primordial dans la chaine respiratoire, le fer intervient également dans la production d’énergie ou ATP ainsi que dans la composition de certains enzymes. La synthèse hormonale stéroïde à savoir la testostérone, l’œstrogène et le cortisol sont fabriqués à l’aide de l’enzyme qui résulte du fer. Si vous avez des problèmes de détoxification au niveau du foie ou de la bile, cela signifie que vous avez une certaine carence en fer.