Métaux rares et pierres précieuses : le piège des promesses de rendements extraordinaires

Publié le 16 janvier 2017

Il faut faire attention avant d’investir dans les métaux rares et les pierres précieuses. Car bien que ces derniers apparaissent comme des investissements prometteurs, leur valeur est parfois surestimée par les sociétés spécialisées. Détails.

Une source de placement à première vue intéressante

Quand les banques ne rapportent plus ou que la bourse demeure incertaine, les investisseurs et épargnants partent en quête de nouvelles sources de placements intéressantes. A première vue, les métaux rares et les pierres précieuses représentent une excellente alternative : indispensables dans la composition de produits high-tech, les terres et métaux rares sont aujourd’hui très prisées.

De même pour les pierres précieuses qui sont incontournables pour la confection de bijoux. Dans les deux cas, la demande est forte. Les investisseurs se font ainsi nombreux à être séduits par les offres juteuses et promesses de rendement attrayantes des sociétés de placements.

Des promesses d’énormes rendements souvent trompeuses

Les métaux rares et pierres précieuses représentent un véritable eldorado financier. Mais uniquement pour ceux et celles qui savent où acheter ou investir, mais aussi quand et comment ! Certaines sociétés promettent en effet de juteux rendements sur les terres et les métaux rares.

Il s’avère pourtant que la valeur de ces produits est souvent très volatile. Certains investisseurs en ont d’ailleurs fait les frais, avec des cas comme suit : les métaux et/ou terres rares qu’ils achètent ne valent plus rien quelques mois ou semaines plus tard. Ils se voient alors proposer une offre de rachat par la société même qui leur a vendu les produits. Un rachat jusqu’à 70 fois moins que la mise de départ !

Du côté des pierres précieuses, certaines sociétés ont tendance à trop largement surévaluer les produits qu’ils vendent à leurs clients. Or quand ces derniers souhaitent revendre leur pierre, ils se voient proposer presque 3 fois moins le prix auquel ils l’ont acheté.

Par exemple pour une émeraude acquise à 12 500 euros, le vendeur n’en tirera que 5 000 euros voire même 400 euros ! Résultat, l’eldorado se transforme en véritable enfer pour l’investisseur qui voit son placement ou ses économies partir en fumée. D’autant plus que les sociétés qui pratiquent ce genre « d’arnaque » s’en tirent généralement d’une simple pirouette, affirmant ne procéder qu’à des expertises objectives et réelles.

En fait, le véritable problème réside dans le fait que la valeur des métaux rares et pierres précieuses est assez difficile à déterminée. A tel point qu’en France, l’Autorité des Marchés Financiers (AMF) déconseille l’investissement  dans ces produits trop volatiles. Pour les intrépides, le mieux est donc de prendre le temps de bien se renseigner avant de se lancer