L’euro réduit la baisse du cours des métaux

Publié le 23 février 2015

Depuis le début de l’année, les métaux étaient en fâcheuse posture avec une succession d’évènements qui ont fait plonger le cours de nombreux d’entre eux. Le pétrole, la situation économique mondiale, les difficultés minières, l’année 2015 s’annonçait assez mauvaise. L’euro qui s’affaiblit va pourtant jouer un rôle complètement inattendu.

Un euro qui rétablit l’équilibre

gold-silver-bullionFace aux difficultés de nombreux pays de l’Union Européenne, l’euro est devenu moins fort et la baisse des métaux se ressent moins dans cette région du monde. Les européens profitent moins de la baisse pourtant importante pour certains métaux car le cours des matières premières est toujours exprimé en dollar.

Compte tenu de cette conjoncture, les métaux parviennent même à enregistrer une hausse des exportations en Europe, permettant de limiter les pertes de bénéfices enregistrées au niveau international. L’Europe est donc en ce moment un soutien important dans ce marché soumis à de nombreuses pressions.

Un cours soutenu par une demande spécifique

Lingots d'orL’Europe à elle seule, de façon inespérée, permet donc de maintenir les cours des métaux et d’éviter une trop forte chute. Les producteurs peuvent donc se féliciter de cette chance car si la situation était autre, la chute pourrait réellement abyssale. Si le pétrole a perdu 60% de sa valeur en 2014, les métaux ont été sauvés du même sort par la demande européenne.

Le rapport entre le dollar et l’euro a pour conséquence de conserver les prix des métaux comme inchangés. Contrairement aux autres pays, la différence entre les deux devises est si faible que cela joue en la faveur des matières premières. La situation de l’euro devrait se maintenir sur toute l’année 2015. Il faudra simplement espérer que le dollar reste à son niveau actuel pour conserver cet équilibre très fragile mais tellement avantageux.