Le cours des métaux industriels remonte après un léger recul

Publié le 30 avril 2017

Après une légère baisse, le cours des métaux industriels remonte à nouveau la pente. Le prix du cuivre, du plomb, de l’étain et du zinc a ainsi rebondi sur la semaine, tandis que celui de l’aluminium s’est stabilisé. Le marché reste cependant prudent, encore en attente de signaux forts.

Hausse du cours des métaux industriels

La semaine a été bénéfique pour les métaux de bases échangés sur le London Metal Exchange (LME). Les prix ont en effet augmenté après un léger recul il y a de cela quelques jours. Ainsi, les cours actuels des métaux industriels sont les suivants :

  • 2 239 dollars la tonne de cuivre, contre 2 136 dollars
  • 19 905 dollars la tonne d’étain, contre 19 750 dollars
  • 9 525 dollars la tonne de nickel, contre 9 425 dollars
  • 2 642 dollars la tonne de zinc, contre 2 599,50 dollars

Le prix de l’aluminium, quant à lui, demeurait stable avec 1 932 dollars la tonne, contre 1 938,50 dollars il y a quelques jours.

Les marchés restent encore sur leur garde

Bonne ou mauvaise nouvelle, les marchés restent prudents face à cette hausse inattendue des cours. Rappelons en effet que cela fait à peine quelques jours que les prix avaient légèrement reculés. Ce qui n’avait pas manqué susciter une vive inquiétude chez la Chine, premier importateur mondial des métaux de base.

Ainsi, le marché préfère ainsi rester prudent et attendre d’en savoir plus sur le plan économique du nouveau locataire de la Maison Blanche Donald Trump. Envisage-t-il toujours de réaliser son plan d’investissement dans les infrastructures ? Mais aussi, qu’en est-il également des plans d’action de la Chine ?

Pourquoi cette hausse inattendue des prix ?

L’aluminium a enregistré une importante hausse des prix jeudi dernier : soit 1 973 dollars la tonne, ce qui correspond à son plus haut niveau depuis 3 semaines. Le métal est d’ailleurs l’une des plus fortes hausses du secteur des métaux industriels. Cela s’explique par un léger problème au niveau de la production chinoise et indienne, ce qui a engendré cette hausse de prix.

Du côté du plomb, l’augmentation du cours s’explique par la baisse des réserves du LME. Mais les analystes s’attendent cependant à un recul très prochain des prix, car d’après les révélations du Capital Economics, le métal serait en train de perdre « des parts de marché dans le secteur des batteries ».

Les investisseurs ont donc intérêt à rester informer sur l’évolution de la situation. Il est, en effet, fort probable que des changements surviennent encore d’ici quelques semaines, voire quelques jours.