Quelles seraient les conséquences d’une pénurie des métaux précieux sur les industries ?

Publié le 1 mai 2012

Les métaux précieux, parfois appelés terres rares, proviennent essentiellement de Chine, laquelle a favorisé leur exploitation et leur commercialisation à coûts relativement faibles pendant des années.

Les entreprises ayant pris l’habitude de se fournir presque exclusivement dans ce pays risquent bien de se trouver fort dépourvues devant leur raréfaction intelligemment organisée par la Chine qui tente d’en limiter l’utilisation aux seules entreprises installées sur son sol. C’est de bonne guerre. Il n’en demeure pas moins que certains secteurs de production industrielle, comme ceux de l’automobile, des énergies renouvelables ou de la santé, sentent l’étau se resserrer et craignent pour leurs approvisionnements.

Lingots d'or et d'argent

Antimoine, Indium ou Molybdénite, par exemple, sont cruciaux pour l’automobile, les écrans plat ou panneaux solaires ou encore l’imagerie médicale. Les fabricants tentent de trouver des matières premières alternatives mais cela nécessite de longues recherches. La sophistication technologique, y compris des éoliennes ou des lampes à basse consommation d’énergie, a accru l’utilisation de ces divers métaux rares devenus précieux.

Il est temps de diversifier les sources d’approvisionnement, ce qui nécessitera la reprise de recherches minières et d’extraction abandonnées précédemment pour cause de non-rentabilité au regard des prix pratiqués par la Chine. D’autres ressources pourraient être exploitées par un meilleur recyclage des appareils obsolètes. C’est là encore toute une filière économique qu’il convient de remettre en route. Les ferrailleurs d’antan doivent se retourner dans leur tombe en voyant leur métier accéder au grade de métier stratégique…

Quoiqu’il en soit, la conséquence sera à court et moyen terme un renchérissement des ressources et l’utilisation de ces métaux rares devra être mûrement réfléchie ; la production industrielle devra intégrer les moyens de recyclage les plus faciles possibles afin de limiter les déperditions de matières. Cette nouvelle politique de restriction par la Chine aura peut-être tout compte fait des répercussions positives si on l’anticipe.