La chute de l’or entraîne l’ensemble des métaux précieux dans son sillage

Publié le 8 juin 2015

Face à un dollar toujours robuste, l’or n’a pas pu résister longtemps et a fini par montrer de sérieux signes de faiblesses. Il enregistre en effet le cours le plus bas depuis le début du printemps. Ce comportement de la part de l’or va avoir des conséquences sur les autres métaux précieux car l’or agit comme une référence.

Un alignement systématique

precious-metals-pricesL’or est toujours considéré comme une valeur refuge donc s’il perd de sa valeur, il donne des indications sur l’état du marché. Lorsque les investisseurs sont moins nombreux sur l’or, il est évident que la même situation va se reproduire avec l’argent. L’ensemble du groupe des métaux précieux subit donc des perturbations.

L’argent entame une descente tout aussi importante que celle de l’or car il n’est que rarement utilisé comme métal à valoriser sur une longue durée. A chaque fois que le cours de l’or va baisser, celui de l’argent va en subir les conséquences même si la demande est assez importante dans le domaine industriel.

Les platinoïdes suivent la tendance principale

0488def2-c613-11df-99a9-5564a9b3f4c1Ce cas de figure est relativement nouveau car jusqu’à présent le platine et le palladium réagissaient davantage aux demandes correspondantes. La baisse de ces métaux qui s’est opérée dès que l’or a connu des difficultés montre que la situation a changé et qu’ils sont tous en étroite relation.

Si le platine limite les dégâts, le palladium est durement touché avec un cours très faible par rapport à celui enregistré il y a trois mois. Il faudra donc développer une nouvelle compréhension du marché des métaux précieux car les achats dans le domaine automobile ne suffisent pas à maintenir un cours suffisant pour chacun d’entre eux. La santé financière de l’or est donc un indicateur important.